Les bons gestes à adopter des conduites sécurisées sur la route en hiver

Dès que la température commence à baisser et descendre en dessous des 7° Celsius, les automobilistes doivent adopter les bons gestes pour conduire en toute sécurité. Être conscient des aléas météorologiques et des intempéries leur est extrêmement vital quand ils sont au volant. En effet, l’hiver rime avec la neige, le froid, le givre, le verglas, ou encore la pluie. La route devient glissante et dangereuse. Cet article vous explique comment faire pour bien préparer votre véhicule et conduire en saison hivernale.

Équiper le véhicule de pneus d’hiver

La première chose à faire une fois que l’hiver pointe son nez est d’équiper votre véhicule de pneus à neige. C’est nécessaire pour assurer votre sécurité, confort et bien-être durant le froid hivernal. Les pneumatiques utilisés au quotidien ne conviennent pas aux conditions climatiques lorsque la température est inférieure à 7°Celsius.

A voir aussi : Tout ce qu'il faut savoir avant de partir en croisière : conseils et astuces

Contrairement aux modèles classiques, les pneus d’hiver sont conçus avec une gomme de caoutchouc plus souple pour s’adapter à l’état de la route, qui est devenue enneigée, mouillée ou verglacée. Leurs rainures leur permettent de s’accrocher et de s’adhérer parfaitement à la chaussée.

Pour économiser à l’achat, vous pouvez faire la comparaison des prix de pneus hiver. Cela vous permet de vérifier différentes propositions tarifaires avant de choisir ce qui offre le meilleur rapport qualité/prix. Pensez également à ajuster la pression de ces pneus pour qu'elle soit assez pour assurer la stabilité et la performance du véhicule pour économiser davantage de carburant.

A lire également : Les essentiels pour une conduite sécurisée à l'étranger : règles de sécurité et précautions à prendre en voiture

Adapter sa conduite sur la route enneigée

Les conditions glissantes en saison hivernale affectent largement l’état de conduite. Les automobilistes connaissent très bien que la neige représente un gros danger. Il est donc nécessaire de redoubler la vigilance en adaptant la conduite en fonction de la situation.

Régler l’éclairage du véhicule

Tout d’abord, la visibilité est extrêmement vitale. En hiver, le brouillard et la neige risquent de l’affecter. Avant de mettre les deux mains sur le volant, il est plus judicieux de nettoyer de dégivrer et de gratter entièrement avec une raclette le pare-brise. Relancez le désembuage en cas de besoin. Vérifiez par la suite les lumières en remplaçant les ampoules si nécessaire.

Rouler en toute sérénité

Nul besoin de rouler à vive allure quand la piste est enneigée. Conduire en cet été peut devenir facilement stressant, mais il est essentiel de rester calme et bien se focaliser sur la route. Un lot de surprises risque de surgir en cours de trajet, notamment la pluie, la pluie de verglas, les flocons de neige, etc. Il vaut mieux être vigilant afin d’éviter une éventuelle situation de danger. Apprenez également à freiner, à ralentir et à accélérer tout en douceur. Le régulateur de vitesse ne convient pas au sol glissant. Il vous fait perdre le contrôle de la voiture.

Respecter la distance de sécurité

À la différence d’une conduite en sol sec, les distances de sécurité en hiver doivent être augmentées. Il faut rester le plus éloigné de la voiture qui se trouve devant vous, surtout sur une pente. Évitez le geste brusque lors du freinage. Au final, il est important de savoir garder le contrôle de votre véhicule en abordant les virages et maîtriser le démarrage en côte.